Photo : Jean-Marc Surand

affiche_tpf_fort_22.jpg

Le

Temps Fort

revient !!

Cliquez pour voir la programmation

Le collectif Compagnies 36 a vu le jour en réaction à la situation professionnelle critique dans laquelle les compagnies et les artistes qui les animent se sont retrouvés dès le début de la crise sanitaire en 2020.

Pour lutter contre une passivité difficile à vivre, une volonté de se connaître puis de réaliser un projet en commun s’est affirmée. Pendant plus d’une année nous, artistes pluri-disciplinaires de l’Indre, avons travaillé afin de défendre des valeurs de solidarité, d’ échange et de partage à travers la création artistique et pour affirmer notre volonté d’agir et d’être reconnu·es en tant qu’acteurs et actrices culturel·les comme forces vives porteuses de dynamisme pour le département.

 

La concrétisation en a été le 1er Temps fort du Collectif 36 qui a eu lieu les 24, 25 et 26 septembre à La Pratique à Vatan, regroupant 14 spectacles, 30 artistes et technicien·nes et la tenue d’une table ronde « Présence artistique et dynamique de territoire ».

 

Cet événement témoigne de la ténacité dont a fait preuve le Collectif, pour, entre les confinements et autres contraintes liées à la situation sanitaire, mobiliser des partenaires ( Département de l’Indre, Drac Centre val de Loire, Région Centre val de Loire, Equinoxe/Scène Nationale de Châteauroux, le Centre Albert Camus d’Issoudun, La Pratique et la Commune de Vatan, FOL) et construire avec eux un événement qui a accueilli près de 400 spectateurs et spectatrices.

 

Riche de cette première expérience, conscient que la crise sanitaire sera de « longue durée », renforcé par l’arrivée de nouvelles compagnies, le Collectif Compagnies 36 est déterminé à reconduire cette rencontre chaque année.

La deuxième édition se construira dans un autre lieu du département avec les acteurs et actrices qui y sont présent·es. Nous pousserons la réflexion sur nos modes de travail: la mutualisation, le partage de nos compétences, de nos réseaux, de nos outils qui sont un premier pas vers la transition écologique et culturelle.

Nous souhaitons ainsi continuer à tisser des liens entre artistes du territoire, avec le public et les élu·es pour qu’ensemble nous inventions, nous dynamisions, nous défendions l’avenir de ce département.